Observatoire de l’habitat

2006, une bonne année encore pour la construction neuve de logements

A l’instar des échelles nationale et régionale, l’Indre-et-Loire affiche un des plus hauts niveaux de construction neuve de ces dernières années avec 4.280 logements commencés. L’aire urbaine de Tours y participe vivement puisque 2.770 logements y sont mis en chantier en 2006, même si ce chiffre est en baisse par rapport à 2005 (-8%).
Le noyau urbain confirme la légère hausse des toutes dernières années. 1.340 logements y ont été mis en chantier, soit un chiffre dans la moyenne des quinze dernières années. Les communes périurbaines au sein du SCOT affichent un niveau de construction inférieur à celui de 2005 (950 logements commencés). Ce chiffre s’inscrit cependant dans la dynamique moyenne de hausse des dernières années.
Les communes de l’aire urbaine hors SCOT (490 logements commencés) mais aussi celles situées aux franges de l’aire urbaine confirment toujours leur belle dynamique de croissance.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accès réservé