Vues d’actu : Quels outils sur internet pour visualiser le territoire ?

Partie I : Le cadastre en ligne

http://www.cadastre.gouv.fr : service de consultation du plan cadastral.

Depuis janvier 2008, le Ministère du Budget, des comptes publics et de la fonction publique, met le cadastre à disposition sur internet pour consulter et éditer gratuitement un extrait du plan cadastral.
Le plan cadastral français composé de plus de 600.000 feuilles de plans aux formats image ou vecteur est un document de référence qui dresse l’état de la propriété du territoire national. Il est mis à jour de façon permanente.
Destiné au grand public comme aux collectivités locales, ce site permet d’effectuer une recherche d’extrait du cadastre à partir d’un département, d’une commune, d’une adresse, ou d’une référence cadastrale sur presque l’ensemble du territoire français (le département d’Indre-et-Loire est totalement disponible depuis la mi-mars).

Les outils cartographiques mis à disposition donnent la possibilité de se déplacer sur le plan, de mesurer des distances, de calculer des superficies, ou encore d’ajouter des notes. Une aide en ligne très détaillée vous accompagne pas à pas.
Un service de commande de planches cadastrales sera prochainement accessible sur ce même site, permettant d’acheter directement les planches souhaitées après la création d’un compte personnel.

Configuration technique
Le site est conçu pour un écran de résolution supérieure ou égale à 800 x 600. Une connexion haut débit est recommandée pour consulter aisément les plans et pour télécharger des commandes importantes.
Pour l’édition et l’impression, le logiciel Adobe Acrobat Reader doit être installé sur votre ordinateur.
Acheter une planche
Le plan cadastral numérique peut être délivré sous forme vecteur ou image à tout demandeur, au tarif de 9,5 euros la feuille cadastrale. S’agissant du plan scanné, les fichiers image pourront être accompagnés du fichier des localisants parcellaires (p15) et du fichier de géoréférencement.

Lien de présentation vidéo du cadastre en ligne

Partie II : Le Géoportail

http://www.geoportail.fr : portail des territoires et des citoyens.

Les acteurs :
Mis en ligne en juin 2006, le Géoportail repose sur un pilotage tripartite et sur une démarche fédérative entre le Ministère du Budget, des comptes publics et de la fonction publique comme maître d’ouvrage, l’IGN (Institut Géographique National) comme maître d’oeuvre, et le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) comme maître d’oeuvre du Géocatalogue de données. Destiné au grand public comme aux professionnels, il compte également différents adhérents, producteurs ou utilisateurs d’informations géographiques, ainsi qu’un comité de pilotage «SIG ADELE» qui suit le développement du Géoportail et coordonne les collaborations interministérielles de la partie Géoportail Administration.

Le fonctionnement :
Le Géoportail met en ligne à la disposition de tous un accès aisé aux informations géographiques d’intérêt public, et à leur visualisation cartographique. Celles-ci sont fournies par tous les détenteurs d’informations, partenaires ou adhérents du Géoportail.
Il permet de naviguer en 2D (2 dimensions) sur des photos aériennes (d’une précision d’un pixel pour 50 cm), ou sur des cartes 1/25.000e de l’IGN du lieu de son choix, sur tout le territoire national, (France, DOM/TOM et collectivités territoriales).
Un système actif de boutons cochables et décochables permet de consulter en ligne une série de 21 couches thématiques (bâti, limites administratives, informations communales, réseau de transports,…).
Depuis l’été 2007, une version 3D est disponible donnant une vue du relief et l’élévation des bâtiments avec une qualité d’image homogène de l’ensemble du territoire (contrairement à Google Earth).

En plein développement, le Géoportail prend une forte orientation 3D dans ses projets avec à titre d’exemples : les fonds sous-marins, une cartographie des avalanches, des villes en 3D,…(en savoir plus).
La navigation en 3D nécessite le téléchargement du logiciel gratuit TerraExplorer (malheureusement uniquement sur PC).

Partie III : Les outils Google

Google Earth http://earth.google.fr : logiciel d’observation du globe.

Ce logiciel met en ligne, à la portée de tous de façon ludique et intuitive, des informations géographiques sur le monde entier, en associant la puissance de la recherche Google et des images satellite, des plans, des cartes, des images en relief et des représentations 3D des bâtiments.
Mis en ligne depuis juin 2005 pour la version française et gratuite, il permet de visualiser et de naviguer en vue de dessus ou vue oblique sur n’importe quel point du globe terrestre en affichant des images satellite. Contrairement au Géoportail, la précision des images n’est pas homogène sur l’ensemble du territoire français, mais la qualité est meilleure et les prises de vue plus récentes sur les agglomérations grâce à un accord signé en 2007 entre Google Earth et la société française Spot Image qui fournie des images en provenance du satellite Spot 5, avec une précision allant jusqu’à 2,5 mètres. Les possibilités d’orientation et d’angle de visualisation permettent d’obtenir des vues très saisissantes de notre territoire.

Une centaine de couches cochables ou décochables sous forme de calques, donnent la possibilité d’afficher différents types d’informations (routes, frontières, photos, lieux d’intérêt,etc.).
Les nouvelles fonctionnalités («3D buildings», «Street View», «Le changement climatique » , «Google Sky» et «ombre et lumière») sont aussi très spectaculaires.

Google Maps http://maps.google.fr : consultation de cartes et calculs d’itinéraires.

Réalisé à partir des données TéléAtlas, ce site internet met à disposition différents fonds de plans plus ou moins précis en fonction de l’échelle d’affichage (Plan routier, images satellite, relief) pour se repérer avec la possibilité de rechercher une ville, un commerce dans une ville ou un itinéraire. Depuis peu, Il est également possible d’afficher des photos et de consulter directement l’encyclopédie Wikipédia qui propose des articles sur les principaux monuments de la zone affichée à partir du menu déroulant « Plus ».

Les outils Google, sont conçus pour être collaboratifs dans le sens où chaque utilisateur peut enrichir l’information géographique mise en ligne à partir de ses propres données (photos, bâtiments 3D,…), mais à l’inverse il est impossible de récupérer des données pour les intégrer à son propre Système d’Information.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accès réservé