Une_Demographie

La Touraine accueille 7.800 nouveaux habitants liés aux migrations

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) a publié les nouveaux chiffres officiels de « population légale » entrés en vigueur au 1er janvier 2017. Ils sont issus du recensement de la population millésimé 2014.

L’Indre-et-Loire, le département le plus dynamique de la région Centre-Val de Loire

Au 1er janvier 2014, l’Indre-et-Loire compte 603.924 personnes (population municipale en vigueur au 1er janvier 2017), soit près d’un quart des habitants de la région Centre-Val de Loire. Il est ainsi le second département de la région, derrière le Loiret (669.737 personnes). Toutefois, il enregistre la plus forte évolution démographique au cours des cinq dernières années (+ 0,52% par an entre 2009 et 2014 soit 15.500 nouveaux habitants). Avec le Loiret, ils accueillent plus de 80% des nouveaux habitants de la région Centre-Val de Loire.

Une croissance démographique tourangelle portée à parts égales entre les soldes naturel et migratoire

Au cours des cinq dernières années, les soldes naturel et migratoire[1] portent de manière égale la croissance démographique tourangelle (+ 0,26% par an chacun) ce qui distingue fortement l’Indre-et-Loire des autres départements de la région Centre-Val de Loire (Cf. schéma ci-dessous).

Alors que l’augmentation de la population des deux départements limitrophes de l’Île-de-France résulte essentiellement d’un solde naturel excédentaire, celle du Loir-et-Cher est liée au solde migratoire, sept fois plus élevé que le solde naturel. L’Indre et le Cher accusent un recul de leur population en raison d’un solde naturel négatif, accompagné d’un solde migratoire également négatif dans l’Indre et positif dans le Cher.

Enfin, seul le Loir-et-Cher présente un solde migratoire plus élevé que l’Indre-et-Loire (+ 0,30% par an). Toutefois, en valeur absolue, la Touraine accueille plus de 60% des nouveaux habitants de la région Centre-Val de Loire liés aux migrations soit 7.800 personnes, contre 5.000 dans le Loir-et-Cher.

evolution_demographique

[1] L’évolution de la population d’un territoire, sur une période donnée, dépend de deux facteurs. Le solde naturel, qui mesure la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès, et le solde migratoire, qui mesure la différence entre la variation totale de la population et le solde naturel.

Share Button

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Se connecter

Accès réservé