Archives

L’observatoire du logement

Cet observatoire était chargé de produire et de diffuser des études concernant le parc de logements, à l’échelle de l’agglomération tourangelle. Une à deux fois par an, un état des lieux était réalisé. Au fur et à mesure du développement de l’observatoire, le territoire d’étude s’est élargi, de même que les champs de l’analyse.

Le premier numéro est paru en février 1977. Il traitait du marché foncier de l’agglomération, en s’intéressant essentiellement à la construction et à la commercialisation de logements, sur un territoire de 31 communes.

La dernière publication de l’observatoire concerne les 40 communes du SCoT de l’agglomération tourangelle. La connaissance des dynamiques territoriales a été enrichie par une étude des enjeux socio-démographiques et une analyse relative aux aides publiques au logement.

Le travail accompli à travers l’observatoire du logement est poursuivi et complété dans le cadre de l’observatoire de l’habitat, du foncier et des modes de vie (relancé à partir de 2011).

Vous pouvez télécharger les trois dernières publications de l’observatoire du logement :

Les autres études réalisées dans le cadre de l’observatoire du logement sont consultables dans les locaux de l’Agence d’Urbanisme de l’agglomération tourangelle.

 

L’observation foncière

A partir de 2002, l’Agence d’Urbanisme a complété son étude du marché foncier par une analyse des extraits d’actes notariés conservés par la Direction Générale des Impôts de l’Indre-et-Loire.

L’observatoire s’est intéressé aux mutations de terrains bâtis et non bâtis, pour les différentes fonctions urbaines (habitat, activité, commerces, bureaux, …). L’analyse générale était précisée concernant le logement. Etaient notamment étudiés les typologies de biens mutés et les profils de vendeurs et d’acquéreurs.

L’observatoire s’est initialement intéressé à l’aire urbaine de Tours, soit 80 communes, dont le territoire du SCoT de l’agglomération tourangelle. Etant donné l’expansion des dynamiques en matière de marché foncier (étalement urbain), la réflexion a été, par la suite, élargie à l’ensemble du département d’Indre-et-Loire.

Ce volet de l’observation foncière a été arrêté en 2009, l’Agence ne pouvant plus accéder aux données alimentant l’analyse.

Vous pouvez télécharger les trois dernières publications de cet observatoire :

Les autres études réalisées dans le cadre de cet observatoire sont consultables dans les locaux de l’Agence d’Urbanisme.

 

Se connecter

Chiffres clefs

Liens